Max Aventure, parcs couverts avec des activités pour enfants et jeux gonflables en France

Max Aventure s'implante à Saint Malo

16 Avril 2014

Article Le pays Malouin
Un parc de jeux pour enfants ouvre à l’entrée de St-Malo
La franchise Max Aventure débarque dans la cité corsaire. Le concept ? Un mix entre « Club Med, Star Academy et parcours aventures » jusqu’à 10 ans. Ouverture le 24 mai.
 

Le premier Max Aventure de Bretagne ouvrira ses portes samedi 24 mai, 38 rue de la Grassinais, dans un bâtiment autrefois occupé par l’enseigne Wave Sono, qui a déménagé juste à côté. « Le bâtiment s’étend sur 700m2 au sol. Avec la mezzanine, les enfants disposeront de 900 à 1 000 m2 d’espaces jeux », explique Karine Coquio, cofondatrice de Max Aventure.
L’enseigne était jusqu’à ce jour cantonnée à la région Rhône-Alpes, où Karine Coquio a lancé le concept de cette aire de jeux indoor pour enfants en 2003. « Saint-Malo sera notre 8e franchise et la première lancée hors de nos frontières historiques ». Karine Coquio avait à cœur de partir à la conquête du grand Ouest, en ciblant tout d’abord la Bretagne où elle possède des attaches. « On a alors trouvé ce bâtiment très bien placé à St-Malo. Et comme les porteurs du projet avaient envie de s’installer ici…. » La cité corsaire est alors devenue une évidence. Ce nouveau parc de jeux pour enfants à St-Malo (1) sera dirigé par Jérôme Dematteis et son épouse Jenny. Le couple travaillait auparavant dans la Drôme. Lui occupait la direction d’un restaurant Mac Donald’s. Elle était fonctionnaire de police.
C’est quoi un Max Aventure ?
Max Aventure, c’est un mix entre « le Club Med enfants, la Star Academy et un parc d’aventures », résume Karine Coquio. Pas de jeux gonflables mais des structures en dur. Chaque tranche d’âge aura son espace.
Un baby-parc sécurisé jusqu’à 3 ans. Puis, de 3 à 5 ans, on franchit un palier dans la motricité avec un parcours aventures, une piscine à balles et un toboggan. Entre 5 et 10 ans, bienvenue dans la cour des grands, avec deux grands toboggans, un filet suspendu, un parcours aventure et même une piste pour jouer avec des pistolets qui tirent des balles en mousse.
Un animateur sur place
Le plus de Max Aventure, c’est la présence sur place d’un animateur diplômé pour encadrer des enfants. Charge à lui d’animer la structure en lançant des parades déguisées, des chorégraphies, des battles, etc… « L’animation, c’est notre spécificité », insiste Karine Coquio, qui a importé cette dimension récréative de ses séjours au Club Med.
Autre facette plus surprenante de Max Aventure, c’est aussi la mise en place de partenariats avec des marques nationales, ciblant clairement le plus jeune âge. « Elles peuvent ainsi utiliser nos espaces pour communiquer directement sur leurs produits auprès de leurs consommateurs », explique encore Karine Coquio.

Lire l'article en ligne

Le dauphiné Isère

24 Février 2014
Isère Tignieu-Jameyzieu / Oytier-Saint-Oblas - Le réseau Max Aventure s’étend au Nord-Isère
D’ici la fin de l’année, Max Aventure espère avoir dix sites ouverts et dix autres en cours d’ouverture en France. Photo Max Aventure

D’ici la fin de l’année, Max Aventure espère avoir dix sites ouverts et dix autres en cours d’ouverture en France. Photo Max Aventure

Spécialiste du jeu indoor pour les 1-12 ans, Max Aventure va ouvrir deux franchises dans les semaines qui viennent en Nord-Isère. Ce qui portera à sept le nombre d’enseignes d’un réseau qui ne cesse de s’étendre et affiche des ambitions nationales.

Si le terrain des plaines de jeux est déjà bien occupé en Nord-Isère, Max Aventure, précurseur en la matière, ne s’y était justement pas encore aventuré. La donne devrait changer d’ici quelques jours avec l’ouverture de deux sites : à Oytier-Saint-Oblas, le 28 février ; puis à Tignieu-Jameyzieu, le 1er.

À Tignieu-Jameyzieu, justement, quatre personnes travailleront, au quotidien, dans l’ancien Gamm Vert refait du sol au plafond. Le site proposera les grands classiques du réseau Max Aventure, mais aussi des nouveautés. Fort d’un projet longuement mûri et d’un investissement de 450 000 euros (dont 25 000 euros de droit d’entrée dans le réseau), Frédéric Nougarède, le gérant du site tignolan, table, « si tout va bien, sur un chiffre d’affaires avoisinant les 420 000 euros la première année. » Il devra, ensuite, verser 4 % de ce chiffre d’affaires mensuel au réseau Max Aventure. Avec la création de ces deux franchises, l’entreprise, dont la maison mère est à Vénissieux (Rhône), met donc un coup d’accélérateur dans son développement.

Les plaines de jeux du Nord-Isère seront les sixième et septième d’un réseau qui compte bien ne pas arrêter en si bon chemin son extension. Si, jusqu’ici, la seule incursion hors de la région Rhône-Alpes s’était faite à Dijon, Max Aventure pourrait passer à la vitesse supérieure dans le courant de l’année, par le biais de quatre ouvertures annoncées à Saint-Malo au printemps, Grenoble à l’été, Rouen à l’automne, puis Toulouse. Une croissance rapide qui a notamment été possible grâce à sa spécificité (des animations toutes les 30 minutes) permettant de fidéliser la clientèle, mais aussi grâce aux partenariats mis en place avec des marques ciblant les enfants. Chez Max Aventure, on ne boit pas du sirop, mais du Teisseire® ; on ne fait pas semblant de se tirer dessus avec des pistolets, mais avec des Nerf® de Hasbro ; et des négociations sont en cours sur de nouveaux produits.

Autant de développements que Karine Coquio et Karine Gillout n’imaginaient pas lorsqu’elles ont ouvert leur première plaine « par passion », en 2003. « Nous n’avions certainement pas idée de dupliquer. Et notre société n’était pas réfléchie pour », explique Karine Coquio, aujourd’hui directrice marketing et développement de la société. En juillet dernier, il a donc fallu monter Max Aventure Réseau, la société qui, désormais, se charge de développer les franchises à travers la France. Objectif : « Un total de dix plaines ouvertes et de dix autres en cours d’ouverture pour le dernier trimestre 2014. »

Lire l'article en ligne

Pages

Pour une navigation optimisée, il est conseillé de mettre à jour votre navigateur / For an optimal result, it is advisable to update your browser